Marseille c’est IAM, le vieux port, l’Oèmeu, mais pas que… C’est dans cette ville qu’habite Yassine, alis AlMaktab talentueux graphiste de notre communauté. On chausse les claquettes et on vous retrouve pour une interview avè l’accent du sud !
Salamu 3laikoum, Yassine, parle nous de toi et du projet AlMaktab en quelques mots ?

As Salamou Alaykoum wa Rahmatoullah, je suis Yassine, graphiste et gérant de Al Maktab. J’ai 30 ans et je vis à Marseille. Al Maktab est une société de communication et de design graphique. Je me suis lancé en tant que graphiste free-lance car j’avais pour ambition de concilier ma passion pour le graphisme ainsi que mes convictions religieuses. Ce projet était donc l’occasion de proposer un service qui respecte les valeurs et l’éthique islamique tout en restant adapté aux demandes actuelles en matière de communication visuelle. L’entreprise Al Maktab est donc avant tout une société au service de la Oumma et de ses entrepreneurs(es) musulman(es) qui sont de plus en plus présent Ma sha Allah.

Quelles formations ou parcours as tu fait ?

J’ai à la base obtenu un bac en comptabilité mais j’ai toujours été passionné par le dessin ce qui m’as poussé à poursuivre mes études vers ce domaine. J’ai d’abord fais une MANAA (Mise à Niveau en Art Appliquée) qui m’a permis de toucher à plusieurs domaines de l’art et au cours de laquelle je me suis passionné pour le graphisme numérique. Puis, je me suis orienté vers un BTS en Communication Visuelle option Publicité en deux ans. Après mes études j’ai effectué un stage dans une grande agence de communication qui a confirmé mon envie de poursuivre dans ce domaine. Je me suis aussi rendu compte qu’il était difficile de travailler dans certaines agences lorsque l’on veut conserver ses valeurs religieuses. Mais en y repensant, j’ai surtout appris sur le tas en faisant des visuels pour des proches, des associations ou des projets personnels.

Quelles sont tes influences ou références ?

Je n’ai pas d’influences ou de références particulières. Je m’inspire de beaucoup de choses. Mon inspiration peut venir des choses qui m’entourent, de la vie de tous les jours, de la nature, d’internet ou de livres. En fait, mes centres d’intérêts évoluent selon les périodes. En ce moment par exemple je m’intéresse beaucoup à l’architecture Islamique.

Dans la mallette à outil d’AlMaktab il y a quoi ?

Al hamdoulillah j’ai un matériel assez modeste et très abordable. Je travaille sur un PC grand public mais performant, avec un écran (Samsung SyncMaster) de 22 pouces, et j’ai aussi ma fidèle imprimante. En ce qui concerne les logiciels, comme la plupart des graphistes, j’utilise essentiellement la suite Adobe. Plus précisément Photoshop, Illustrator, et un peu plus rarement InDesing. J’ai aussi à disposition des carnets qui me permettent de noter à la main mes idées et de faire des croquis. Et évidemment… un bureau remplit de post-its collés partout ! 

Comment trouves tu l’inspiration ? Quelle est ta méthode de travail ?

Comme je l’ai expliqué plus haut, je trouve l’inspiration un peu partout. Elle peut venir de vraiment n’importe quoi : d’une pub télé, d’un graffiti que j’ai vu dehors, d’un concept visuel que j’ai apperçu quelque part peu importe le support. Concernant ma méthode de travail elle dépend de la demande du client. Lorsque je reçois la demande j’ai généralement deux options.

Soit le projet est très inspirant et j’ai des idées qui me viennent assez rapidement en tête et du coup j’ai hâte de passer à la création graphique et je fais directement des tests. Soit j’essaie de trouver l’inspiration en faisant des recherches sur le domaine, en regardant ce qui a déjà était fait sur le sujet. Pour faire ce travail d’observation je me sert principalement du web puisque c’est l’outil le plus accessible mais parfois aussi dans des livres. En plus de ces recherches je pose un maximum de questions à l’initiateur du projet pour pouvoir mieux me plonger et m’imprégner de l’univers de la demande. Bien souvent une fois que j’ai bien remué tout ça et que les idées deviennent plus précises, je fais des croquis très rapides pour me rappeler de mes idées et pour avoir un premier visuel.

Il m’arrive aussi de commencer à tester mes idées directement à l’écran sur Photoshop en faisant des maquettes. Parfois je me retrouve aussi en manque d’inspiration. Dans ces moments là je met de côté le projet pour un temps et je choisi de faire autre chose, parfois une activité complètement différente du graphisme. Ça me permet de prendre du recul et de mieux me rendre compte de ce qui me bloque.

La première fois que tu as touché au graphisme c’était à quelle occasion ?

Alors, aussi longtemps que je me souviennes j’ai toujours dessiné. Mais pour ce qui est du dessin numérique, ma première fois c’était il y a plus de 15 ans, à l’époque de Windows 98 ! Je venais juste d’avoir mon premier ordinateur et j’avais donc essayé de redessiner la photo d’un Touareg, avec un logiciel de type Paint. C’est de là que tout est parti.

Quelle difficulté as tu rencontré pour concilier religion et travail ?

Honnêtement je n’ai rencontré aucunes difficultés lors de la création de Al Maktab. De nos jours il est très facile de créer une structure et de se créer une visibilité sur internet et sur les réseaux sociaux en créant une page Facebook ou un site internet. Le tout, c’est de s’être bien formé à son domaine.

Si tu avais un budget illimité quel type d’entreprise graphique tu aimerais créer ?

Si j’avais un budget illimité… j’aimerai faire de Al Maktab une grosse agence communication, très professionnelle, qui répondrait à un large éventails de besoins. Ce serait une agence qui produirait des services d’une grande qualité, modernes, structurés, sérieux. J’imagine une structure où l’on pourrai traiter tous les aspects de la communications, du début à la fin. De la conception du logo jusqu’à l’affichage dans la rue, en passant par la réalisation de sites internet, de vidéos, l’impression et l’édition des supports… Créer cette version idyllique de Al Maktab me permettrait aussi d’embaucher beaucoup de personnes de la communauté qui souhaitent eux aussi travailler dans le respect de leur pratique et leurs convictions religieuses.

Quels conseils donnerais tu aux musulmans / musulmanes désireux de se lancer dans les arts graphiques ?

je leur dirais de ne pas sous-estimer leurs capacités et de sauter le pas. Par contre il faut s’assurer de maîtriser tout de même son sujet pour éviter de vendre un service médiocre. Mais sinon c’est en se confrontant au travail sur le terrain que l’on apprend le plus et que l’on s’améliore petit à petit. Pour ceux qui aimeraient donc se lancer dans le graphisme je les encourage vivement à se faire la main en proposant leurs services à des associations humanitaires par exemple.

Cela leurs permettra de gagner des hassanettes en aidant des associations qui n’ont pas forcement les budgets nécessaires pour embaucher des graphistes, et d’être confronter à la réalité du métier en travaillant avec de vraies contraintes. C’est aussi un bon moyen pour se constituer un book. Enfin je leurs conseillerai surtout de placer leurs confiances en Allah en faisant la prière de consultation avant de choisir une voie professionnel.

Des projets en parallèle ?

J’ai énormément de projet en parallèle mais c’est surtout le manque de temps qui m’empêche de les faire aboutir. Je suis assez perfectionniste et j’aime que les choses soient bien faites donc cela me demande beaucoup de disponibilité pour mettre en place ces projets… La liste est longue mais pour n’en citer que quelques uns : j‘aimerai monter une boutique en ligne. J’ai aussi l’intention de créer très prochainement un blog dédié au graphisme et j’aimerai aussi publier un livre, In sha Allah.

As tu une marque ou un design de chaussettes sympa à me suggérer ?

Les chaussettes de l’Archiduchesse !

Si tu manges à la maison je te fais des crêpes à … ?

A la crème de marron !

Barak Allahu fik pour ton temps Salamu 3laikoum !

Wa fika Baraka, Wa Alaykoum salam wa rahmetAllahiwa barakatouh

Infographie au sujet des Rohingyas faite pour le site Katibin.fr
Logo Maktab
Retrouvez AlMaktab sur le web et sur les réseaux sociaux

www.almaktab.fr
 : www.facebook.com/almaktab.fr
twitter.com/ALMAKTABdesign

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.